Le numéro 37 de Reflets
est en vente  dans la boutique du site

Son dossier est consacré à la psychanalyse :
où en est-elle aujourd’hui ?

Et si elle était l’art d’explorer notre masque ?

Lire son sommaire et son éditorial

Acheter ce numéro


En ce moment même, en France, en Europe et partout dans le monde – et dans le plus grand secret…
… les grandes multinationales agro-industrielles sont en train de s’organiser pour transformer et s’approprier un grand nombre d’espèces d’abeilles, de papillons, et d’organismes vivant sur Terre à l’état sauvage depuis des millénaires.

Une vidéo à regarder absolument : https://info.pollinis.org/stop-forcage-genetique-video/?akid=3698.770356.dCZCqz&rd=1&t=9

Signez la pétition


Élucubration démasquée

Quel débat autour du port du masque !
Allez, ajoutons une couche pour sourire !

Bien ancienne est l’idée que faire la gueule, c’est porter un masque.
Notre état intérieur se reflète principalement sur notre visage. Des sourcils froncés à la bouche qui tombe, du nez tordu au menton crispé, les yeux noirs, nous avons toute une gamme de masques.

Qui serions-nous sans masque ?
Un être dans la joie, louant la vie, se jouant des contraintes sociétales. Au-dehors, la transparence de cet état se manifeste par le sourire sans raison.
La bouche s’équilibre, les muscles de la mimique se détendent, le front se lisse, les yeux sont gentils.
C’est notre vérité profonde, hélas si peu fréquente.

Le masque anti-covid est le reflet de notre intériorité moyenne. Nous avons déjà un masque, ce dernier ne sert qu’à renforcer l’effet.
Et si nous passions de la gueule au sourire : je vous parie que les décideurs ne pourront plus imposer le masque : il n’y en a plus dedans !


La chaîne YouTube de la revue REFLETS.

Frédérique Pichard
nous parle du message des dauphins

 La chaîne YouTube de la Revue Reflets
Abonnez-vous
Un simple clic, gratuit, suffit.
YouTube