Archives par mot-clé : Roger MC Gowen

SORTI DU COULOIR DE LA MORT

Roger McGowen, qui nous est si cher, est sorti du couloir de la mort.

Avant de laisser la parole à Pascal, du Comité Français de Soutien à Roger McGowen, qui a pu le visiter dans sa nouvelle prison, une autre bonne nouvelle:

A ne pas manquer sur PLANETE +,JUSTICE vendredi 15 février à 21h40,

un excellent film sur Roger McGowen réalisé par Nicolas Pallay, réalisateur suisse.

REDIFFUSIONS SUR PLANETE+ JUSTICE

Dimanche 17 février à 9h05; dimanche 24 février à 17h05

Mardi 5 mars à 0h35; vendredi 15 mars à 23h30

Un extrait:

” Roger a quitté le couloir de la mort et il est désormais dans une prison à Houston où il va enfin avoir un nouveau procès portant sur sa peine. Le transfert qui a eu lieu lundi 10 décembre a été un peu dur : Roger a laissé plein d’amis dans le couloir de la mort et puis dès son arrivée dans la prison de Houston, il a été beaucoup persécuté par l’administration. Ils lui ont tout pris, il n’a plus que du papier et un crayon. Ils l’ont fait attendre des heures dans des pièces vides et dans des cellules intermédiaires. Pour l’instant il est dans la phase « d’intimidation » comme dit Roger, où ils font tout pour lui rendre la vie impossible. Ils lui ont même pris sa liste avec les adresses de tous ces contacts. Heureusement il avait envoyé un double a un ami quelques jours avant le transfert.  Notre prochaine visite est prévue début janvier mais au lieu de 4 h elle ne dureque 30mn. C’est ça aussi la nouvelle prison pour Roger… ”

Pascal

http://www.rogermcgowen.fr/

Toute aide financière est bienvenue car le procès à venir coûte très cher.

Roger n’a aucun revenu.

 

 

Roger Mc Gowen, l’aventurier

Début avril 2012, Christian Roesch est allé visiter Roger Mc Gowen, enfermé depuis 28 ans dans le couloir de la mort à Huntsville au Texas. Roger n’est pas le seul prisonnier innocent mais c’est un des rares qui est devenu un sage. Voir REFLETS N°1.

Parloir de HuntsvilleUne anecdote lors de ma visite où j’étais accompagné d’une amie,  résume Roger. Celle-ci est déjà venue à plusieurs reprises et connaît bien Roger. Elle traduit car mon anglais est déplorable et le texan, inaudible.

Béatrice lui parle du  jugement sur elle-même qui vient de se produire.

Pendant qu’elle explique, je regarde Roger et le trouve songeur. Je lui demande qu’est-ce qui passe dans ses pensées. « Je cherche le titre d’un livre que j’ai lu dans la bibliothèque de la prison. »

« C’est un livre qui parle de l’existence d’un grimoire extraordinaire dans lequel se trouvent toutes les réponses concernant la terre et même l’univers. Il raconte l’histoire de cet homme qui a entendu parler de ce livre incroyable. Il part à sa recherche en Asie, puis il est renvoyé en Amérique latine, en Australie. Il doit combattre des ennemis qui veulent détruire ce livre car cette connaissance doit –selon eux-  rester secrète. D’autre veulent s’en emparer pour détruire le monde.

Pendant 20 ans il se consacre à cette recherche. D’indices en déductions il arrive dans un monastère où le prieur lui fait savoir qu’ils détiennent ce livre.

Après des jours et des jours d’attente, il est conduit dans uns crypte où trône le livre.

« Ca fait plus de 20 ans que tu le cherches, tu l’as mérité ; tu peux le consulter tant que tu veux » lui dit le vieux moine.

Le livre est magnifiquement décoré d’enluminures. Il l’ouvre avec précaution.

Qu’est-ce qu’il découvre ? Un miroir ! A chaque page, le même miroir.

Il comprend alors que tous les secrets de la vie sont en lui.

Il y a si longtemps qu’il a commencé sa quête ! Il réalise maintenant

qu’il connaît tendrement  les moindres recoins de sa personnalité  et qu’il connaît l’ordre des choses.

Tous les secrets sont en lui. »

 

Roger sourit  tendrement à Béatrice. Ce conte est pour elle.

 

Mais cet aventurier, c’est Roger. Sans quitter sa prison, depuis tant d’années, Roger est stupéfiant de connaissance. Depuis sa cellule, il fréquente les couloirs de la vie, l’antichambre de la mort cette grosse porte vers le Ciel, les miradors donnant sur les étoiles, les chaines des galaxies, et les parloirs avec Dieu.

Roger peut parler de n’importe quel sujet avec une rare pertinence. Les problèmes de la terre, l’écologie, la politique et …de vous, si délicatement.

Ses yeux qui voient avec amour percent les murs épais de la prison comme la membrane fragile du cœur  des visiteurs ou des gardiens.

Merci Béatrice, ce fut un instant merveilleux.

 

La suite dans REFLETS N°4