Vers une renaissance du christianisme – Gérard Fomerand

Vers une renaissance du christianisme 

 Gérard Fomerand 

Gérard Fomerand est universitaire et conférencier spécialisé dans l’étude des mutations du christianisme contemporain. Il a publié un livre aux éditions de l’Harmattan  La mémoire vive des mystiques chrétiens. Vient de paraître aux éditions Fidélité (Belgique), diffusées en France par les éditions du Cerf, Renaissance du christianisme-le retour aux origines.

Blog: parolesdusilencechristianisme.wordpress.com

 Mise en page 1

Vendredi 27 septembre prochain  à 20 heures 40, sur la chaine de télévision KTO , Gérard Fomerand présentera son livre “Renaissance du christianisme, le retour aux origines” dans l’émission ” L’esprit des lettres ” qu’anime le journaliste  du Figaro Jean Marie Guesnois. Participeront aussi à l’émission le P. Sesboue et Christine Padotti qui présenteront aussi leurs derniers livres

 

Le christianisme de nos jours succombe-t-il sous le poids de son histoire ou est-il en proie aux douleurs et aux joies de l’enfantement d’un nouveau printemps ? La question mérite d’être posée en ce début de XXIe siècle où il est souvent convenu qu’il se meurt de sa belle mort.

L’ouest de l’Europe se vide de ses chrétientés, souvent reflet d’un effort inconscient collectif pour s’éloigner de cette spiritualité en prétendant être son accomplissement[1]. Le constat est récent de « cette subversion »[2] radicale du christianisme.

Au même moment, dans notre époque paradoxale de demande de spiritualité et de contestationdes Eglises-institutions, la sève de l’Evangile paraît renaître à travers un retour à ses propres origines.

Qu’observons-nous en effet dans ce début du XXIe siècle?

Déjà une explosion quantitative du nombre de chrétiens : plus de deux milliards de chrétiens vivent aujourd’hui dans notre monde, chiffre jamais atteint auparavant. Si l’Europe de l’ouest se désertifie, les autres continents connaissent une expansion fulgurante. Asie du sud et Chine notamment se christianisent de façon significative. Il en est de même pour l’Afrique.

Une mouvance évangélique issue du protestantisme historique part littéralement à la conquête du monde. Elle constituerait près du quart des chrétiens alors qu’elle n’en représentait que 10% il y a une trentaine d’années.

Mais la plus symbolique de ces transformations est d’ordre spirituel. Longtemps extériorisé, le christianisme contemporain se rapatrie dans ses propres origines. Souvent adossé à un ordre politique, il s’en éloigne pour être ce qu’il n’a pas toujours été : un chemin de spiritualité.

Dans ce paysage nettoyé des scories du passé, la sève printanière du premier christianisme peut revivre. Mais sous quelles formes ? Elles sont très variées et nous en évoquerons les plus marquantes, évolutives et incertaines encore.

[1] Analyse développée dans les ouvrages du philosophe danois KIERKEGAARD. [2] D’après le mot de Jacques ELLUL pour caractériser le grand écart permanent entre les paroles de l’Evangile et leur application concrète par les Eglises historiques.

 Lire la suite... Reflets n°9 – rubrique  tradition et spiritualité   -pages 74 à 77


[1] Analyse développée dans les ouvrages du philosophe danois KIERKEGAARD.

[2] D’après le mot de Jacques ELLUL pour caractériser le grand écart permanent entre les paroles de l’Evangile et leur application concrète par les Eglises historiques.