CREER DES LIENS – Rencontre avec André Cognard, maître d’Aîkido

 Rencontre avec André COGNARD, maître d’Aïkido

par Christian Roesch

Après notre rencontre, le monde m’est apparu comme un tissage. La chaîne est commencée depuis le début de la terre. La trame se modifie par les actes présents agissant sur  les liens du passé, comme ceux du futur.La toile est constamment changeante. Pourtant si peu qu’elle semblerait figée. Derrière elle, le tapissier. Serai-je un fil ? Est-ce que  ma liberté est simplement de ne pas casser et d’accepter le peigne qui tasse les liens ?

André Cognard invite à voir au-delà du fil, la beauté de la toile.

 2 André Cognard

… deux extraits de l’article :

…Maître Senseï Kobayashi « Si vous voulez savoir si quelqu’un est vraiment votre disciple, ce n’est pas compliqué, vous coupez tous les liens. S’il reste vraiment, c’est votre disciple parce que le lien spirituel, on ne peut pas le couper. »…

La foi est-elle sous-tendue par une tradition?

André Cognard : S’il s’agit de traditions religieuses, non. Pour moi, la spiritualité n’a rien à voir avec la religion. La religion est un moyen de faire entendre à des collectifs, par des collectifs, quelque chose qui tourne autour de « comment être, pour être en lien avec l’esprit, la divinité ». La spiritualité, c’est être en lien avec l’esprit. Il y a un message très simple qui vient du Christ lui-même, qui dit : « L’homme est fils de Dieu ». Si vous êtes fils de, il suffit de reconnaître votre père pour que le lien existe. Il n’y a pas besoin d’un intermédiaire….

 3 le vrai budo est compassionnel

pour lire la totalité de l’article : Revue Reflets n°7 pages 64 à 72 – Rubrique tradition et spiritualité