Evolution et enjeu spirituel du couple

Annie Winkel

 Annie Winkel enseigne la Psychologie Nucléaire à la UIS, Université publique de Bucaramanga en Colombie.

 Le couple, union des contraires, est une image archétypale dont nous pouvons observer la puissance agissante sur l’espèce humaine tant sur le plan extérieur que sur le plan intérieur.Au plan extérieur, c’est la quête dans l’amour …

p37 L'un ET l'autre L'un PAR L'autreL’un ET l’autre – L’un PAR l’autre

Au plan intérieur, c’est le processus d’évolution de la conscience à travers l’individuation qui engage la personnalité tout entière et trouve son accomplissement dans l’union, sans fusion ni confusion.

 Survol historique

Le couple et le mariage tels que nous les connaissons aujourd’hui sont des institutions sociales récentes dans l’histoire de l’humanité.La polygamie était chose courante au temps des cavernes et tant que l’être humain était nomade, il vivait en tribu et s’accouplait au détour d’un buisson. Ce n’est qu’avec le développement de l’agriculture et de l’élevage qu’il est devenu sédentaire, il y a environ 10 000 ans, et que le couple est devenu possible.

Les premiers témoignages écrits concernant la vie amoureuse entre hommes et femmes remontent à l’antiquité et nous montrent l’évolution de la notion de couple à travers la progression des civilisations. Les Ecritures et autres livres saints abondent de preuves que la polygamie était reconnue comme pratique courante dans les civilisations proto-Orientale, Perso-Babylonienne et Chaldéo-Egypto-Hébraïque. L’Ancien Testament la décrit sans aucune restriction et La Genèse en particulier nous dépeint une société patriarcale polygame.

Par la suite, les sociétés grecques et romaines furent résolument monogames.Mais à cette époque-là, la monogamie signifie seulement que l’individu cohabite avec une seule femme. Elle ne veut pas dire en effet que le mari n’a pas de concubines ou n’use pas de ses servantes, elle signifie simplement qu’une seule femme lui donnera des enfants légitimes…

 Lire la suite… Reflets n°7 page 37-38

2 réflexions sur « Evolution et enjeu spirituel du couple »

  1. le couple c’est peut-être un risque,le risque de pouvoir s’aimer d’une façon non narcissique,c’est une rencontre animus,anima inversé,c’est une résonance inversé,un rêve à l’envers,comme dans la boite d’un appareil photo,c’est une aventure sur le fleuve Vie,si la Vie n’est pas là ,le fleuve croupit,le vent qui fait avancer cette aventure s’appelle l’Esprit,si le vent ne souffle pas,le bateau n’avance pas,il stagne,si il y a stagnation,il y a mort car la Vie c’est le mouvement,l’évolution!C’est la plus belle aventure de l’Homme!
    Jean-Paul

  2. Il est en effet très intéressant de revenir à ces origines pour prendre toute la mesure de ce qui se joue actuellement. En découvrant ce début d’article, je me réjouis de sentir ces prémices (ou ces actuels) changements qui montrent comment l’évolution de l’humanité se fait. Je me hâte de trouver votre revue pour nourrir ma réflexion qui, même si cela dénote encore, se porte le plus souvent possible vers l’idée que les humains ont la capacité d’évoluer positivement…
    Amicalement

Les commentaires sont fermés.