AIDER donne du sens à la vie

AIDER donne du sens à la vie

À la rencontre des fondateurs de l’association
Les amis de Roger McGowen, Pascal et Béatrice Bernard

Pascal Bernard et Béatrice, son épouse, habités par un besoin de donner du sens à leur existence, entendent parler de Roger lors d’une conférence donnée par Pierre Pradervand. Pilotes de ligne tous les deux, Pascal accompagne ensuite Pierre Pradervand et Bernard Montaud à Houston, puis il commence à correspondre avec Roger par courrier. Béatrice continue avec lui. Ils créent l’association Les amis de Roger McGowen.
Désormais, ils lui rendent visite une fois par mois. « Pas une fois, à chacune de nos rencontres, nous ne sommes repartis sans avoir appris quelque chose de la vie. Nous sommes devenus amis, il nous appelle sa famille blanche, c’est notre frère noir. »

Comment définiriez-vous Roger ?
La particularité de Roger est qu’il ne donne jamais de leçon, il est la leçon. C’est la personne la plus humble que nous connaissons. Il n’a qu’un moteur dans la vie, aider autour de lui et remercier pour tout ce qui lui est donné. Roger est un homme riche, un homme juste, un doux au sens biblique, un puissant, un seigneur au service de l’amour. Il est très peu affecté par la méchanceté de certaines personnes qui l’entourent, car il sait que c’est toujours la marque d’une souffrance intérieure. Il cherche plutôt le sens de chaque situation difficile rencontrée et dès qu’il le trouve, il s’en libère. Ce n’est pas toujours facile pour lui, mais il ne renonce jamais quel que soit le temps que cela peut lui prendre. Quand c’est très difficile pour nous, nous pensons à lui et, comme le lui suggérait sa grand-mère, nous suivons notre boussole intérieure, c’est-à-dire notre cœur qui doit nous guider dans toutes les situations.

Quelles actions menez-vous pour lui venir en aide ?
Nous cherchons chaque mois à apporter du sens à ce que nous vivons et nous trouvons ensemble des actions qui nous élèvent, lui comme nous. C’est ainsi par exemple que, face à la douleur de Roger en arrivant dans sa nouvelle prison de Wynne Unit où il découvre des hommes condamnés à la prison à vie et oubliés de tous, il nous est apparu qu’il était sans aucun doute dans cet endroit pour soulager la souffrance de ces hommes. Nous avons alors commencé par aider quatre de ses amis, nous avons permis à l’un d’eux de sortir de prison en lui fournissant un avocat, nous avons amélioré le quotidien des trois autres et surtout nous leur avons, avec l’aide de Roger, redonné un peu d’attention. Par la suite, l’association Les Roses Rouges Sur le Bitume (RRSB) a repris le flambeau, faisant de ces actions son fer de lance.
Nous organisons des conférences, des « apéros- Roger », pour le faire connaître et nous récoltons des dons pour financer les avocats qui continuent de chercher à prouver son innocence.

Bien-sûr, le souhait le plus cher de Pascal et Béatrice
est de voir Roger libre.

Ainsi il pourra rayonner encore plus à l’extérieur des prisons, et continuer à aider les détenus qu’il n’abandonnera jamais. Mais en attendant, l’essentiel est de poursuivre le soutien. « Ce qui est magnifique aujourd’hui, c’est que nous sommes de plus en plus nombreux autour de lui et de ses codétenus. Nous offrons ainsi à la vie une chance d’aller dans le sens du partage, de l’amitié, et du lien.

(…)

LES AMIS DE ROGER MCGOWEN EN France www.rogermcgowen.fr/soutien-roger-mcgowen

Pour lire l’article en entier, REFLETS n° 36 pages 46 à 47

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.