Engagement citoyen,Ensemble pour un pays de lecteurs

Engagement citoyen
Ensemble pour un pays de lecteurs

Le 12 octobre 2017, sous l’égide du Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, une vaste campagne est lancée : « Ensemble pour un pays de lecteurs ».Symboliquement, elle a été dévoilée à l’Académie française en présence de nombreux écrivains qui se mobilisent  pour améliorer l’apprentissage et la pratique de la lecture après des enfants. L’objectif est de faire lire un million d’enfants.

Derrière cette vaste mobilisation, Alexandre Jardin, fort de l’expérience de son association Lire et faire lire avec ses 18 000 bénévoles ayant déjà aidé 660 000 enfants en difficulté de lecture.

Plan Lecture
Son idée : demander aux écrivains français de jouer le rôle de porte-paroles dans la presse régionale française, elle-même chargée de relayer ce mouvement. En déléguant à l’Éducation nationale, aux enseignants par la voix de leur ministre, aux écrivains, à la presse provinciale, cette responsabilité devient l’affaire de tous. Le but est de constituer une nation de lecteurs, en donnant accès à la lecture, à l’écriture aux 20 % d’enfants qui ne maîtrisent pas la lecture en entrant au collège.
Alexandre Jardin : « Par la lecture, ils accèdent au langage, ce qui est mon obsession. Ils accèdent à leur pleine humanité. Je veux vivre dans un pays de lecteurs. Le pays ne sera pas le même. C’est un travail de longue haleine ; c’est sur des décennies que l’on construit ça. Des gens ont commencé, il y a 17 ans. D’autres après moi poursuivront. Un pays de lecteurs sera complètement différent, le rapport à la violence ne sera pas le même. Nous avons le devoir d’intégrer les enfants qui ne maîtrisent pas l’écrit en entrant au collège. Ils sont déjà socialement, économiquement morts. Il est totalement impossible que le pays l’accepte. Ça me paraît la tâche prioritaire nationale que tout le monde puisse accéder au langage, puisse être employable. C’est la source d’inégalité impossible à corriger derrière.
Nous ne pouvons pas laisser un cinquième de notre pays dans cette souffrance, dans cette humiliation. Ces filles, ces garçons, il faut les sauver. Ce minimum doit être établi, c’est la source de tout. La société doit se mettre à aider le système scolaire pour se sauver elle-même. Nous devons créer une dynamique. La presse régionale va y contribuer. »

50 000 bénévoles à mobiliser
Dans les jours suivants, les 13 et 14 octobre 2017, les quotidiens de province ont publié l’appel. À chaque journal était attribué un écrivain pour parler de ce projet.

(…)

L’objectif, rappelons-le, est de toucher, d’ici quatre ans, un million d’enfants stimulés par 50 000 bénévoles. Le principe est très simple. Partout dans les écoles, chaque adulte, chaque retraité est invité à proposer ses services pour lire des histoires aux enfants et leur donner le goût de la lecture, de l’écrit, socle indispensable à l’intégration et à la réussite sociale.

www.lireetfairelire.org

Pour lire l’article en entier, Reflets n°26 pages 35 à 36

*****