Décès d’Arnaud DESJARDINS

Jeudi 11 Août 2011,

Nous apprenons le décès d’Arnaud DESJARDINS, hier mercredi 10 Août.

Il fut si important pour la spiritualité en Occident, d’abord en faisant connaître les sagesses orientales.
Il y a bien longtemps j’avais été frappé par les films qu’il avait tournés dans des pays féeriques à l’époque –  L’ Afghanistan a bien changé depuis!-

A plusieurs reprises et assez régulièrement, j’ai eu l’occasion de le rencontrer. La première fois , c’était en 1986. La dernière, ce fut pour l’interviewer avec mon épouse,  en mai 2010.

Il vieillissait magnifiquement. J’étais frappé par son humour sur lui-même, en particulier lorsqu’il avait un problème d’élocution. Comme s’il s’amusait tendrement du petit garçon. Puis c’était un renversement complet lorsqu’il cherchait la réponse la plus juste à une question. La lumière changeait dans ses yeux. J’étais alors en face d’une montagne.

Quelle facilité pour passer d’un état à l’autre!

J’ai aimé cette dernière rencontre.

Je suis arrivé, forcement un peu tendu,un peu gauche avec mon magnétophone et avec mes premières questions.

Je fus accueilli dans mes maladresses comme il s’accueille dans les siennes.

Trois heures après, je repartis paisible, heureux, léger, transfusé de cet amour invisible et pourtant palpable.

C’était un vrai Maître.

Il fut un pionnier de la spiritualité laïque (non confessionnelle) en Europe.
Dans les années 50-60, les religions chrétiennes se remettaient péniblement des contradictions de la guerre. Peu de lieux – en dehors des monastères – invitaient à travailler sur soi pour rejoindre la Terre Promise intérieure.

Arnaud Desjardins, sous le prétexte de réaliser des films pour la télévision – est parti la chercher sur les routes de l’Orient. Il l’a trouvée en Inde,  dans un Maitre :
Swâmi Prâjnânpad.
Il a ramené cet enseignement de sagesse en France, fondant un premier lieu de travail intérieur – un ashram –  selon la terminologie indienne.
D’autres voies arrivaient en Europe comblant le manque. Karl Graf Durkheim, maître Deshimaru, le bouddhisme tibétain, les arts martiaux ont ravivé en Europe le besoin de transformation intérieure vers l’Eveil comme l’appelait Arnaud Desjardins  – selon la tradition indienne. Cet appel est celui de l’Amour, de la Paix, de la Vérité, de la Vie.

Grâce à ces ouvreurs, la pratique de transformation intérieure est devenue accessible dans de nombreuses voies,  y compris chrétiennes, sans aller la chercher en Orient.

C.R.

 

Vous êtes invités à laisser un hommage à Arnaud Desjardins.

3 réflexions sur « Décès d’Arnaud DESJARDINS »

  1. Arnaud était un grand Maître, son âme est montée tout droit.
    Comme il a été enrichissant de le lire et de l’écouter. En parallèle avec mon guide terrestre je suis sur cette voie “spirituelle”.
    Au fil des années je me libère, je suis dans l’amour, dans la compassion et dans l’acceptation. J’ai trouvé le bonheur. Ce chemin est infini et l’infini est dans la lumière.
    Merci Arnaud (je sais que tu continues ailleurs)

  2. A défaut de l’éveil pour lequel je suis un peu “jeune”, vous m’avez réveillé.
    De l’obscurantisme, vous m’avez extrait.
    Grâce aux inaltérables pages de vos livres et à quelques mots personnels, un homme a donné à comprendre à un autre homme et à des millers de femmes et à des milliers d’autres hommes, et son message s’est transmis à leurs enfants.
    Cet homme c’était vous, Arnaud.
    Vous êtes la rencontre la plus importante de mon existence.
    Pierre

  3. merci à ARNAUD pour son témoignage , le 10 aout j’étais en train de lire la ‘ paix toujours présente’ en vacance . il va beaucoup me manquer , j’avais par ça présence un idéal humain . encore merci

Les commentaires sont fermés.