« Vivre digne! » – Interview de Nikos ALIAGAS

Tout le monde connait l’homme de télévision. Bien peu connaissent, derrière le présentateur, l’homme de foi, celui dont le souci premier est de traverser l’existence avec dignité et respect pour les âmes qui l’entourent.  Ses organes des sens, qu’il a particulièrement développés, le mettent en symbiose avec la nature. Il garde le cap : vivre la vie qu’il se choisit, et, jusqu’à la mort, demeurer une « belle personne ». Voici cet homme.

Nikos Alliagas

Voici deux extraits de l’interview de Niko ALIAGAS

«  Vivre digne ! » – revue Reflets n°8 – pages 76 à 80

Qu’est-ce que la foi pour vous ?

La foi, c’est un exercice. Elle n’est pas acquise. C’est une réactualisation permanente de ta quête, une remise en question permanente de tes doutes. Je doute, donc je suis ; pas je pense, donc je suis, comme le dit Descartes. Moi, c’est parce que je doute que peut-être j’existe. Tout n’est pas à prendre comptant, dans les écrits ou ailleurs. L’âme humaine est un abysse, avec mille histoires, mille explications, mille chemins. Pour moi, c’est ça la foi : une quête et un doute permanent

Nikos Alliagas 2

La mort, une tragédie ?

C’est dur parce qu’on cache la maladie. On cache la mort. On ne sait pas comment parler à quelqu’un qui sort d’un décès. Les gens ne savent pas comment trouver les mots. On dit : « C’est la vie ! » Mais non, ce n’est pas la vie. C’est un passage de la vie. L’âme est immortelle, quelle qu’elle soit, où qu’elle aille, dans n’importe quel paradis qu’elle aille. Je ne dis pas que je détiens les clés. Je n’en sais rien, je n’y suis pas allé, mais je crois à la dimension infinie de l’âme.

 …Lire la suite… Reflets n°8 – rubrique « confidence d’artiste »

La tradition inspirée – Ramon Junquera

Ramon Junquera enseigne l’histoire de l’homme et l’étude des Textes Sacrés dans l’association  » Regard sur le Vivant ». Ce texte fait suite à ceux parus dans les N°5  ET N°6.

…Nous allons à présent découvrir le plan de conscience du JE qui sera le socle d’une nouvelle Tradition, la Tradition inspirée. Bien qu’encore ténue et discrète, cette Tradition commence à prendre forme de nos jours. 

Qu’est-ce que le plan de conscience du JE ?

Comme chaque plan de conscience, le JE amène dans l’esprit de l’homme une nouvelle perception de soi, des autres et du monde !

Si le NOUS permet aux hommes de percevoir la réalité à travers les forces d’appartenance et de ressemblance à un groupe tribal, familial, politique, religieux, sportif,… et si le MOI a permis à l’homme d’accéder au sentiment de sa personne unique, différente des autres, au sein de ce groupe, le JE va  pousser l’homme à se rendre utile au sein de ce groupe. 

« Je pense, donc je suis » dit le MOI

« Je sers, donc je suis ! », dit le JE

C’est pourquoi la Psychologie Nucléaire appelle l’homme du JE, Homo Sapiens Servens…l’homme qui sait qu’il sert !

Aujourd’hui, les Gandhi, Martin Luther King, Mère Thérèsa, Mandela, Gitta Mallasz… plus tant d’autres inconnus, annoncent tels des perce-neige le grand Printemps de l’humanité qui verra l’éclosion du JE dans la conscience humaine.

Si à l’évidence un monde meurt, un autre monde naît ! Le monde du JE, porteur de la Tradition inspirée qui incite l’homme à se tourner vers sa vie intérieure pour venir en aide à la Vie.

Être mieux au lieu de chercher à en avoir plus, tel est le propos central du JE !

Mais cette Tradition par quoi est-elle inspirée ?

Par le dialogue avec sa conscience, par ce qui en nous dit du bien de soi, des autres et du monde !

 …lire la suite... Revue Reflets n°7 , rubrique tradition et spiritualité, page 73 à 76